Préparation :

Il faut une cloche, ou des tingshahs, ou tout instrument musical engendrant un son pénétrant, pouvant être frappé après chaque paire de noms, et trois bols. L’un des bols contiendra de l’eau, un autre du sel, et le troisième sera vide, pour qu’on puisse y verser sel et eau en temps voulu. Ce rituel a été conçu pour un groupe d’au moins trois officiants mais peut aisément être adapté à un usage solo.

La Consécration :

1. L’un des officiants tient le bol contenant l’eau, un autre celui contenant le sel. Le troisième officiant, qui déclarera les noms dans les huit directions, se tient au centre avec le bol vide.

2. Tous les officiants entament une brève méditation sur les concepts d’Univers non manifesté, non vivant (le Plan Unique qui n’a pas de dualité et donc pas de potentiel de changement).

3. Le troisième opérateur dit « Bonjour » aux officiants tenant les bols de sel et d’eau. Ceux-ci répliquent à l’unisson : « Oui, bonjour. »

4. Les contenus des bols de sel et d’eau sont versés simultanément dans le bol vide tenu par le troisième (ou principal) opérateur, et tous les officiants proclament la naissance de la dualité au nom de « THANATEROS! »

5. L’opérateur principal s’avance alors dans la direction à laquelle il/elle fait face, et y projette des gouttelettes d’eau salée cependant que résonne la cloche, et il appelle :
CHAOS-PSYCHE!
Visualisation par tous les officiants : l’entité anthropomorphique de Chaos comme un vieil homme ou comme une grande mer sombre, ainsi qu’une jeune femme ou un vent sur les flots, représentant la conscience et l’intellect (ou la raison) imposant l’Ordre au Chaos.

6. Tournant de 45 degrés vers la gauche, l’O.P. asperge d’eau salée, la cloche sonne, et il proclame :
TIAMAT-MARDUK!
Une immense déesse dragon-serpent sortie des profondeurs de la mer, et un dieu scintillant armé d’une épée, prêt à couper le serpent en morceaux égaux et ordonnés.

7. Tournant de 45 degrés vers la gauche, l’O.P. asperge d’eau salée, la cloche sonne, et il proclame :
NOKOMIS-MICHABO!
Une grand-mère, d’où est tirée l’Eau de la Vie, qui à son sein nourrit les plantes, les animaux et l’humanité, ainsi qu’un Grand Lièvre Anthropomorphique (comme un Pooka) qui est le père de l’humanité, et le berger et roi de tous les animaux.

8. Tournant de 45 degrés vers la gauche, l’O.P. asperge d’eau salée, la cloche sonne, et il proclame :
YEHESHUAH-LUCIFER!
Un homme aux cheveux longs, ne portant qu’un pagne et suspendu sur une croix, représentant le sacrifice de soi et, devant celui-ci, un être généreux portant une torche, symbolisant la gnose et la connaissance.

9. Comme auparavant mais cette fois l’O.P. proclame :
ODHINN-LOKI!
Dans la direction opposée à celle du début (cf. étape n°5) visualisation d’un dieu-père-chaman mal défini, et d’un escroc pouvant avec assurance adopter n’importe quelle forme.

10. Idem, et l’O.P. proclame :
SET-RÂ!
Un chacal ou autre animal à tête de chien du désert, du chaos & des ténèbres, réuni au dieu solaire, à tête de faucon, de la fertilité, de la lmière, et de l’ordre réfléchi et conscient.

11. Idem, 45 degrés vers la gauche, et l’O.P. proclame :
SHIVA-KALI!
Une terrifiante paire de divinités dans une étreinte sans fin. Shiva est le tout-engendrant/tout-destructeur, et Kali est la déesse de la luxure et de la mort.

12. Idem, 45 degrés à gauche, et l’O.P. proclame :
BAPHOMET-CHORONZON!
Une divinité composite représentant, avec respect, toutes les formes possibles de manifestation et toutes les formes d’identification/perception de soi et de vanité.

13. Tous les officiants confirment l’espace « réservé » comme l’O.P. retourne à sa position de départ en déclarant :
« NOUS CROYONS CET ESPACE SACRÉ! »
Ainsi s’achève ce rite préliminaire.

Cliquez sur une étoile pour noter l'article

0 / 5. Nombre de vote 0

Pas encore de vote. Soyez le premier !