Les extraterrestres sont-ils parmi nous ?
Quatre pour être précis. La plus connue est la rencontre du troisième type. Vous savez, comme le film de Spielberg : les petits hommes verts entrent en contact avec les humains. Le scénario est bateau, pourtant, il est répandu, tant dans le quotidien que dans les films hollywoodiens.

D’ailleurs, c’est en Amérique que le phénomène a atteint son paroxysme : 5.000.000 de citoyens prétendent avoir été enlevés par des E.T. L’enlèvement constitue la rencontre du quatrième type : des êtres humains sont enlevés pour faire l’objet de tests physiques de toutes sortes. Beaucoup de témoins ont recours à l’hypnose, pour faire resurgir leurs souvenirs concernant cette expérience traumatisante.

Cela n’explique ni les témoignages, ni les enregistrements vidéo, ni les « crop circles », littéralement « ronds de récolte ». On a pu en voir jusqu’à ce week-end à Waterloo, comme dans le film Signs, de M. Night Shyamalan.

Depuis, difficile de ne pas faire le lien avec la présence d’un ovni sur le sol marqué. Au Mexique, de nombreuses traces ont été découvertes, tantôt gigantesques, tantôt plus raisonnables mais répétées. Laura Gausman, spécialiste des champignons, parle de « ronds de sorcières »…

Ces formes, considérées comme des témoignages du passage des soucoupes, font partie des rencontres du deuxième type, avec traces physiques, directement observables. Il en existe des milliers, voire des millions sur le phénomène. Des images amateurs, factices, officielles attestent de l’existence d’aliens, d’E.T., de bonshommes verts… autant d’appellations que l’on pourra leur donner. Ces traces sont-elles réellement des traces au sens où on l’entend ? Permettent-elles réellement de prouver leur présence chez nous ?

Des preuves

Roswell et le canular d’Orson Welles ont lancé le débat. Depuis plus de cinquante ans, la population scrute le ciel, les yeux interrogateurs et méfiants. A force d’observer, certains ont fini par y trouver ce qu’ils cherchaient : des preuves. Mario Ramirez, architecte au Mexique, est certain d’avoir vu une soucoupe volante, non loin du volcan Popocatépelt. Selon lui, l’activité volcanique attirerait les ovnis. Il aurait assisté lui-même à un rassemblement en 1988. Il n’est pas le seul à affirmer avoir vu un engin volant non identifié au-dessus du sol mexicain. Alors, vrai ou faux l’existence des extraterrestres ? A vous d’en juger ce soir, sur la Deux.

Cliquez sur une étoile pour noter l'article

0 / 5. Nombre de vote 0

Pas encore de vote. Soyez le premier !