Les rituels de nettoyage ou de purification ( ou de « décharge » ), tels qu’ils sont connus ont différentes fonctions.
En tant qu’ouverture ou fermeture de rituels plus complexes, ils servent à établir ou rétablir la concentration, l’équilibre et le contrôle.

Ils peuvent également être utilisés pour la pratique de visualisation ou pour éviter des influences indésirables.
Le traditionnel rituel mineur du pentagramme créé par les adeptes de la Golden Dawn devient, avec le temps, progressivement de moins en moins utile.
Aujourd’hui, peu de gens sont suffisamment dotés des connaissances de la mystique hébraïque ou kabbale pour pouvoir inférer un quelconque pouvoir à partir des noms de dieu ou des images angéliques.
La survivance de ce rituel mineur du pentagramme de moins en moins approprié et de ses imitations par d’autres traditions montre de toute évidence que ce type de rituel reste néanmoins nécessaire.
C’est pourquoi je présente ici le Rituel Gnostique du Pentagramme qui remplit une double fonction : celle d’un rituel de purification tel que mentionné plus haut mais qui cette fois-ci n’est plus limité par un système symbolique sectaire. Et la deuxième fonction de ce rituel est qu’il peut être appliqué comme un rituel de guérison.

Le rituel

Le Rituel Gnostique du Pentagramme commence par la visualisation d’une luminosité dans cinq zones du corps.
Chaque visualisation est accompagnée par la vibration de l’un des son-voyelles I, E, A, O, U. Les sons sont vibrés à voix haute et chacun est soutenu le temps d’une expiration complète.
Chaque son doit produire une sensation physique dans la région du corps qui lui est attribuée. Le corps est en effet utilisé comme un instrument de musique possédant différentes caisses de résonnance entrant en sympathie avec une tonalité particulière.

Subséquemment, des pentagrammes sont dessinés en l’air, autour de celui qui exécute le rituel. Aprés avoir déssiné chaque pentagramme, le corps effectue un quatrième tour dans la direction contraire des aiguilles d’un montre, jusqu’à revenir à la position d’origine.
Les pentagrammes doivent être fortement visualisés, que ce soit avec les yeux ouverts ou fermés, selon ce que l’on préfère.
Chacun d’eau doit être accompagné par la forte intonation des voyelles I, E, A, O, U, en une seule expiration, chaque tracé de l’une des lignes du pentagramme correspondant à un son. Le mantra IEAOU est utilisé ici pour bloquer la pensée discursive.
Finalement, la séquence initiale lors de laquelle on visualise une lueur dans diverses zones du corps, renforcées par la répétition de leurs mantras particuliers I, E, A, O, U, est de nouveau effectuée.
Le rituel peut être modifié à volonté, par exemple, on peut selectionner une couleur pour chaque luminosité visualisée, ou il est possible de tracer davantage de pentagrammes au-dessus comme en-dessous, afin de former une sphère autour de l’opérateur.

Ce rituel peut avoir divers objectifs, par exemple :

– Etablir l’équilibre, la concentration et le contrôle avant d’effectuer un rituel plus complexe.

– comme un exercice de visualisation.

– Comme exorcisme préliminaire d’un phénomène psychique ou mental non désiré.

– Comme aide à la guérison et particulièrement l’auto-guérison.

Les techniques employées dans le rituel sont :
vibration de mantras, visualisation assistée par les gestes, contrôle de la respiration.

Ce rituel implique la visualisation d’images de luminosité dans des parties spécifiques du corps.
Ces zones correspondent avec les chakras corporels de certaines traditions orientales, bien qu’elles ne correspondent pas à d’autres.
En réalité, la pertinence et adéquation des différents systèmes orientaux entre eux n’est pas évidente non plus.
Cela dit, la fonction de presque tous ces systèmes soit de créer des images psychiques de différentes partie du corps pour faciliter un contrôle psycho-somatique.
Le Rituel Gnostique du Pentagramme reçoit son nom comme un hommage à certaines écoles magiques de l’antiquité qui eurent le dessein de la force magique de l’univers IAO.

Déroulement du rituel

1 Debout, regardant dans la direction que tu préfères.

2 Inspire profondément. Expire lentement vibrant le son « I » (un son iiiii ! trés aigüe) tandis que tu visualise une radiation lumineuse autour ou dans la tête.

3 Inspire profondément. Expire lentement vibrant le son « E » (un son ééééé ! dans une tonalité plus basse) tandis que tu visualises un luminosité dans la région de la gorge.

4 Inspire profondément. Expire en soutenant le son « A » (aaaaaah) tandis que tu visualises une radiation lumineuse dans la région des poumons et du coeur qui s’étend également vers les bras.

5 De même que pour le point 2, mais avec le son « O » dans la région du nombril et de l’estomac.

6 Même chose que le point 2, mais avec le son « U » (un ououououh profond) dans la région génito-anale.

7 Répète le point 6, Puis les points 5, 4, 3, 2, 1, c’est-à-dire, refais la même chose mais en sens inverse, de la région génitale jusqu’à la tête.

8 respire profondément, expire lentement en formant chacun des sons IEAOU, tandis qu’avec le bras gauche tu dessines un pentagramme que tu dois visualiser fortement.

9 Fais un quart de tour vers la gauche et répète le point 8 ; ensuite, refais la même opération, dessinant toujours un pentagramme (et le visualisant), tandis que tu entonnes le mantra IEAOU jusqu’à ce que tu sois revenu à ta position d’origine.

10 Répète tous les point du 2 au 7 inclus.

Guérison

Pour accompagner la guérison de n’importe quelle partie du corps, entonne le son qui correspond à cette partie du corps de façon continue pendant 5 ou dix minutes, ou aussi longtemps que la concentration te le permettra.

Cliquez sur une étoile pour noter l'article

0 / 5. Nombre de vote 0

Pas encore de vote. Soyez le premier !